Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 09:30

 

 

 


Il était une fois…

ROYAUMINE

ou

l'herbe je-veux 


 

La parution

 

 

Cher Toi, Chère Toi,

Ce n’est pas sans un certain petit frisson de plaisir que je reviens vers toi aujourd'hui.

Loin de moi l’idée de vouloir te quitter ou  ne donner aucune nouvelle. D’ailleurs, la nouvelle ci-dessous est déjà parue sur le profil Facebook « Royaumine ou l’herbe je-veux ».

Il se trouve que notre princesse a trouvé une maison d’édition prête à offrir au monde ses aventures !

Le roman sera publié cet automne.

Aussitôt que j’ai des nouvelles plus précises, je t’en fais part.

Dans cette attente, je te joins un dernier petit extrait :

L’acte créateur 

Ressens les mots dans le mouvement du slow-read…

 

L’auteure

 

(…)

 

Timidement, je rends visite à mes personnages. Les apprivoiser. Ma présence les accompagne de longues heures durant. Je ris. Je cogite. Je tortille les mots, les phrases. J’efface, je recommence, je m’énerve, je doute. Je lime la syntaxe, polis le vocabulaire, rabote le style. Puis j’attends. Je relis, en alerte. Si la page frise la perfection, je la promeus d’un titre honorifique secret. Si elle ment, j’empoigne ses fidèles, les combats comme le mousquetaire dont l’épée fend les airs à l’assaut d’un ennemi imaginaire. Le tamiseur de mon œil corrosif n’épargne aucune lettre.

 

Je suis ma pire juge.

 

Quand les consonnes se rebellent et m’éclaboussent, je me calme. Je les examine, elles m’attendrissent. Je les couve sous mes mains embaumées à l’eau de rose. Elles m’aiment à nouveau. Elles folâtrent sous les doigts, sur les pensées. Comme une mère éblouie par ses enfants qu’elle regarde grandir. Mes garçons. Nouveau pincement. Il faudra bien que je m’y attèle. Leur tendre la perche vers mon cœur. Je suis en chemin.

Un jour, je serai prête, là, dans le terreau de mon corps. J’oserai. Pas aujourd’hui. Mes congés réclament l’écriture. Cloîtrée, je sors à peine. Ambre s’interroge. Elle ne peut pas comprendre.

 

Alors que la nuit grince encore les dents, je me lève et m’élance au chevet de mes lignes. Dorment-elles ? M’ont-elles abandonnée ? Je les soulève dans mes bras, une par une. Les décortique. Transpirent-elles la fadeur, la passion ? Inventent-elles des joies, des pleurs, des indifférences ? Incisent-elles l’inauguration d’horizons insondables ?

Discrètement, capitonnée dans un état d’attention permanente, inspirée par des fioritures confidentielles, je dessine méticuleusement l’architecture d’un édifice complexe à l’encontre des protagonistes. Le fourmillement nocturne les choie, les nourrit, les habille. Au petit matin, ils brisent la coque, et parlent.

 

L’inspiration ne s’affale pas sur moi par surprise. Je ne l’approche pas facilement. Elle s’acclimate, avec délicatesse. Une méditation silencieuse, à l’écart de la gloire et des sensations sur grand écran. Craintive, parfois hostile. Elle offrira son engrais au limon authentique. Exigeante. Elle se mérite. (…)

 

Royaumine® ou l’herbe je-veux est une œuvre intégrale protégée par le droit d’auteur. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteure ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. Royaumine® est une marque protégée.  

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Qui Suis-Je?

  • : ROYAUMINE®
  • : Deux inspirations, deux expirations. Deux héroïnes. Deux mondes. L’histoire traverse tantôt les aventures d’une princesse de contes, tantôt celles d’une femme moderne du 21e siècle. Le lecteur est transporté dans les univers et les aventures de l’une et de l’autre, dans leur quête respective du bonheur. Laissez-vous surprendre par les rythmes, osez bondir dans le fantastique, et replonger dans le réaliste. Osez rêver, partir et revenir. Trouvez votre herbe je-veux.
  • Contact